Dépôt numérique
RECHERCHER

Les impacts sur les eaux réceptrices de la pollution diffuse urbaine.

Lavallée, Pierre (1980). Les impacts sur les eaux réceptrices de la pollution diffuse urbaine. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 117 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB) | Prévisualisation

Résumé

Malgré les efforts entrepris pour épurer les eaux usées municipales; les eaux de la pollution diffuse urbaine, négligées dans l'évaluation des sources majeures de contamination des eaux réceptrices, sont rejetées au cours d'eau sans traitement. Ces eaux usées, rejets intermittents reliés aux ruissellement de surface en milieu urbain, transportent de grandes quantités de métaux et de solides en suspension à partir des contaminants déposés sur les surfaces imperméables des municipalités, et des nutriments, de la matière organique, des bactéries et virus provenant des eaux usées domestiques. Par exemple, dans une évaluation théorique pour l'ensemble du territoire américain, on a calculé que les sources diffuses de pollution urbaine rejettent annuellement 45 fois plus de plomb, et 15 fois plus de solides en suspension qu'un effluent d'usine d'épuration biologique. Quoiqu'intermittents, ces déversements ne peuvent être considérés comme négligeables puisque des phénomènes d'accumulation dans les sédiments, de bioaccumulation, et l'observation d'un effet de choc ("shock load") sont autant de modifications du milieu qui peuvent être causées par la pollution diffuse urbaine. Des augmentations des concentrations de métaux dans les sédiments d'une rivière, juste en aval d'une municipalité, par des facteurs variant de 2 à 5, tendent à prouver l'incapacité du cours d'eau à disperser efficacement tous les contaminants déversés. Des tests biologiques sur Selenastrum capricornutum confirment la toxicité des eaux de ruissellement urbain pour divers organismes aquatiques. Dans le cadre d'une évaluation de synthèse des impacts des eaux usées de la pollution diffuse urbaine, nous avons démontré que ces eaux usées dépassent des normes d'effluent, établies pour préserver une certaine qualité du milieu en aval de déversements. De plus, ces seuls déversements peuvent diminuer la qualité de l'eau du milieu récepteur en dessous du seuil minimum acceptable pour bénéficier du plein usage du cours d'eau.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Villeneuve, Jean-Pierre
Mots-clés libres: eau; impact; pollution
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 06 févr. 2014 21:26
Dernière modification: 23 nov. 2015 20:42
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1820

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice