Dépôt numérique
RECHERCHER

Procédure d'ensemble de dépistage du potentiel génotoxique des eaux résiduaires en tenant compte des intéractions phytoplanctoniques.

Harwood, Manon (1987). Procédure d'ensemble de dépistage du potentiel génotoxique des eaux résiduaires en tenant compte des intéractions phytoplanctoniques. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 119 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB) | Prévisualisation

Résumé

Diverses activités anthropogéniques contribuent à un "stress génotoxique" pour l'environnement, ainsi que le démontrent plusieurs études récentes. L'interprétation de ce genre particulier d'agression est souvent difficile au niveau de son impact potentiel. Dans ce contexte, nos préoccupations à l'égard des effluents industriels nous ont amenés à développer une procédure expérimentale qui vise, tout d'abord, à dépister leur génotoxicité et, ensuite, à évaluer la façon dont le phytoplancton peut interagir avec celle-ci. L'évaluation des caractéristiques génotoxiques initiales des effluents est déterminée par l'analyse de trois sous-échantillons, soit: 1) la phase liquide de l'échantillon, 2) celle-ci après extraction et concentration et 3) l'extrait concentré de la phase solide de l'échantillon. L'étude de la capacité du phytoplancton à interagir sur les caractéristiques génotoxiques des échantillons s'effectue 1) sur l'extrait concentré de la biomasse algale (Selenastrum capricornutum) après exposition à l'effluent initial, 2) sur l'effluent mis en contact avec la population phytoplanctonique (le surnageant) et 3) sur l'extrait concentré du surnageant. Le SOS chromotest (test colorimétrique quantitatif pour les génotoxines) a été utilisé pour évaluer chacun des six sous-échantillons des effluents étudiés. La mise au point de la procédure expérimentale a été réalisée à partir d'expériences avec des substances pures soit le 4-Nitro Quinoline N-Oxide, le 2 Amino Anthracène et le N-Methyle-N'-Nitro-n-Nitroguanidine. Les procédures élaborées se sont révélées efficaces pour mettre en évidence les caractéristiques génotoxiques des effluents industriels et la capacité du phytoplancton à interagir sur ces caractéristiques. L'étude a permis de faire ressortir différentes interactions phytoplanctoniques face à ce type d'agression. On retrouve, entre autres, la détoxification, la bioaccumulation de génotoxines, l'activation potentielle de pro-mutagènes, la production endogène de génotoxines ainsi que la modification des composants de certains échantillons sans pour autant modifier le potentiel génotoxique de l'échantillon.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Couture, Pierre
Mots-clés libres: débits d'étiage; anthropogénique; génotoxicité; phytoplancton; algue; bioaccumulation; colorimétrique; détoxification; effluent; industrie; eau résiduaire; Selenastrum capricornutum; SOS Chromotest; SOSIP
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 16 oct. 2013 20:33
Dernière modification: 20 nov. 2015 15:59
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1632

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice