Dépôt numérique
RECHERCHER

La neige et la pollution atmosphérique : utilisation de la théorie de Kubelka-Munk pour établir un rapport entre l'albédo de la neige et la matière particulaire.

Couture, Suzanne (1990). La neige et la pollution atmosphérique : utilisation de la théorie de Kubelka-Munk pour établir un rapport entre l'albédo de la neige et la matière particulaire. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 86 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (34MB) | Prévisualisation

Résumé

L'objectif de recherche de cette thèse est d'utiliser la théories de Kubelka-Munk pour déterminer les concentrations de matière particulaire dans le couvert de neige. La théorie de Kubelka-Munk met en équation la réflexion de la lumière sur un substrat qui, dans notre cas, est la neige. L'interaction de la lumière avec la neige dépend de la taille des cristaux de neige, de l'angle zénithal du soleil, du couvert nuageux, de l'épaisseur du couvert de neige et de la présence d'impuretés dans le couvert de neige. L'albédo de la neige a été mesuré "in situ" sur des couverts de neige d'épaisseur semi-infini où les concentrations de matière particulaire variaient. Des échantillons de neige ont été recueillis et analysés pour leur contenu en impuretés. Le coefficient d'absorption de la lumière par le couvert de neige, tel que calculé selon la théorie de Kubelka-Munk, montre une bonne relation linéaire avec les concentrations d'impuretés. Ces travaux démontrent qu'il est possible d'évaluer le contenu en matière particulaire par l'entremise des mesures d'albédo de la neige sur une échelle régionale, et ceci, suite à une initialisation du coefficient d'absorption des impuretés.

Abstract

The objective of the research project was to apply the theory of Kubelka-Munk to snow in order to determine the in-pack concentrations of particulate impurities. The theory of Kubelka-Munk describes the reflection of light from a substrat (in this case the albedo of snow) which is dependant on such factors as crystal size, sun zenithal angle, cloud cover, snow depth and the presence of impurities. The albedo was measured in situ and snow samples were taken for the analysis of particulate matter. The absorption coefficient of light within the snowpack as calculated by the theory of Kubelka-Munk shows a close linear relationship with the impurities concentrations. The results show thatit is now possible to evaluate the particulate impurities content of snow over regional scales by measurements of albedo, with however, the caveat that a value for the absorption coefficient of the impurities be assigned beforehand.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Jones, H. Gerald
Mots-clés libres: couvert de neige; pollution atmosphérique; matière particulaire; théorie de Kubelka-Munk
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 03 oct. 2013 15:43
Dernière modification: 12 nov. 2015 20:35
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1461

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice