Dépôt numérique
RECHERCHER

Contribution à l'étude de l'adsorption et du transport du zinc chez l'algue Chlamydomonas variabilis.

Bérubé, Brigitte (1983). Contribution à l'étude de l'adsorption et du transport du zinc chez l'algue Chlamydomonas variabilis. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 93 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (30MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Dans le but d'en arriver à une meilleure compréhension des mécanismes d'adsorption et de transport des métaux à travers la membrane cellulaire du phytoplancton, nous avons étudié ces deux modes de fixation du zinc avec la chlorophycée Chlamydononas variabilis placée dans différentes conditions expérimentales. Ainsi, l'influence sur ces deux modes de la concentration de zinc dissous, de la température et de la compétition entre le zinc et le magnésum, de même que le rôle des groupements sulfhydriles, du fer et du phosphore ont été examinés avec des algues provenant de cultures "batch". Dans chaque expérience, les concentrations de zinc adsorbé ([Zn]a) et de zinc intracellulaire ([ Zn]c) ont été déterminées après une incubation de dix minutes. L'adsorption est fonction de la concentration de zinc ionique libre demeurant dans la solution et est décrite par un isotherme de Langmuir. C’est une réaction endothermique où semblent prédominer des processus d'échange ionique. Le magnésium compétitionne avec le zinc pour les sites d’adsorption; le fer présent normalement dans le milieu de culture et le phosphore ne semblent pas jouer de rôle majeur dans l'adsorption. Le transport du zinc à travers la membrane peut s'effectuer selon deux mécanismes dont l'un est prépondérant aux faibles valeurs de zinc libre et l'autre aux fortes valeurs. Le second montre un flux qui est une fonction linéaire de la concentration de zinc libre et suggère que le zinc est transporté dans la cellule par diffusion. Cependant, les valeurs de l'énergie d'activation obtenues en mesurant le flux à différentes températures suggèrent qu'un mécanisme de transport actif pourrait aussi être impliqué. Le magnésium diminue la quantité de zinc transporté alors que le fer présent dans le milieu de culture ne l'affecte pas. Le phosphore semble offrir des sites de fixation du zinc à l'intérieur de la cellule.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Tessier, André
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: adsorption; transport; zinc; algue; chlamydomonas variabilis; extraction; magnésium; métal; métaux traces; sulfhydrile; fer; phosphore; phytoplancton
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 04 juin 2013 15:20
Dernière modification: 11 nov. 2015 14:18
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1386

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice